• Remise en état d'un GRID-DIP F8YG

    Remise en état d'un GRID-DIP F8YG

    Ce grid-dip est relativement répandu dans le milieu OM car en dépit de son prix élevé à l’époque, il a acquis avec justesse une excellente réputation de solidité et de précision.

    Les problèmes rencontrés en général : les selfs ont souvent été perdues et le galvanomètre est bloqué suite à des chocs

    Le schéma est très classique , tiré d’un montage de W2AEF de la fin des années 40 dans CQ Magazine ( j’ai retrouvé l’original) : une 9002 en oscillateur Colpitts avec une astuce qui arrange bien les choses pour la constance de l’oscillation et l’absence de faux dips : une petite résistance de 220 Ohms dans la cathode.

    Remise en état d'un GRID-DIP F8YG

     

    Remise en état d'un GRID-DIP F8YG

     

    Le bloc est câblé sur un CV d’origine Philips dont on a effeuillé le rotor pour ne laisser que 4 lames fixes et 3 lames mobiles . Il se démonte facilement en dévissant les trois écrous borgnes et en désoudant les fils le liaison avec le reste du boitier.

     

    L’alimentation est totalement classique, redressement simple alternance avec un oxymétal ,deux connecteurs permettent de la déconnecter de l’oscillateur pour utiliser le chauffage et la haute tension pour des petits montages extérieurs certaines versions ont même un petit jack à coupure pour utiliser le galvanomètre à part.

    Remise en état d'un GRID-DIP F8YG

     

    Les selfs interchangeable :

    Le support se fabrique en sciant des barettes de 14 x 40mm dans du plexi de 5 ou 6 et en perçant cinq trous, le central sert à la fixation et au centrage du mandrin , les deux extrêmes de 3.5mm doivent être à la cote des broches correspondantes sur le grid-dip et les deux trous intermédiaires de 2mm servent de passage pour les connections qui se font sur des cosses à souder à la partie inférieure de la barrette.

    Remise en état d'un GRID-DIP F8YG

     

    Les enroulements :

    Les trois selfs HF sont réalisées en fil de 4/10e émaillé tout en haut du mandrin :

    • Self N° 1 : 3.5 à 9.5 MHz 68.5 spires à tours jointifs
    • Self N° 2 : 9 à 22 MHz 20.5 spires à tours jointifs
    • Self N° 3 : 22 à 60 MHz 5.5 spires à tours jointifs

    Les enroulements sont protégés pr quelques tours de ruban genre Scotch puis copieusement vernis. 

    • Self N°4 : 60 à 170 MHz , elle consiste en un “U” de fil de 2mm de diamètre gainé les branches sont écartées de 13mm et sont insérées dans les trous du support en trolitul, la longueur hors tout est de 68mm (mesurée depuis la partie inférieure du support ou le fil est directement passé et soudé dans les cosses à souder dont le trou a été élargi à la queue de rat )
    • Self N°5 :160 à 260 MHz : c’est une barre de laiton de 5 x 5 mm soudée sur les broches , l’enfoncement est limité par deux rondelles de 4mm ...... À régler avec un fréquencemètre !

     

    Drernière chose , le microampèremètre

    Il est souvent bloqué suite à des chocs, en général le support de l’équipage mobile a bougé et bloque l’aiguille , l’opération est délicate comme chaque fois que l’on intervient sur ce genre de chose , on démonte soigneusement , on examine à la loupe et ensuite ......... !

     

    Georges RICAUD F6CER