• L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

    L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

     

    L'ocillographe de Peschard et Zürcher est appareil de physique à  destination des établissements scolaires, destiné à l'étude du déphasage des courants alternatifs. 

    D'aprés les éléments que j'ai, cet appareil a été fabriqué par les établissements DEYROLLE, sans doute des années 1930 à 1950. Il y a eu deux modèles, l'un comportant tous les éléments sur la même platine, et l'autre, comme celui présenté ici, comportant deux platines. 

    L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

    Cet appareil, par le biais d'un jeu de condensateurs et bobines, permet le déphasage ou la mise en phase de deux courants. 

    Le principe est la mise en vibration de deux miroirs suspendus à un fil dans lequel passe le courantt alternatif, le tout se trouvant dans le champ magnétique d'un aimant en fer à cheval.

    L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

     L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

     

    Une source lumineuse renvoie la lumière des miroirs vibrants sur un miroir tournant à 4 faces, qui lui même renvoie l'image sur un écran semi circulaire translucide. On obtient ainsi l'image des sinusoïdes.

    L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

     L'ocillographe double de Peschard et Zürcher

    A noter un petit miroir fixe qui lui renvoie une image de ligne droite figurant l'abscisse.

    Voici l'article sur ce dernier paru dans la revue des physiciens de 1938.

    Oscillo-Peschard.pdf

    Merci Jean Charles F6AAY pour ces photos et documents.