• F6AAY

    Jean Charles est un collectionneur de matériels scientifiques, radio et ...de cinéma!

    A voir absolument : Ciné et Mémoire

    Il se situe dans une région prisée par les amateurs de vin et de fromage de chèvre : Le Mâconnais

    Le Mâconnais est une région naturelle française située en Saône-et-Loire. Elle est assise sur une partie de la bordure orientale du Massif central et ses limites géographiques recoupent à peu près celles de l'arrondissement de Mâcon. Ses principales villes sont Mâcon, Cluny et Tournus.

    Macon

    Le Mâconnais, réputé pour ses vins, a la viticulture pour principale activité économique. Son vignoble, qui s'étend de Tournus aux portes du Beaujolais, est le plus méridional et le plus vaste des vignobles de Bourgogne avec quelque six mille cinq cents hectares de vignes.

     

    Voici une partie de son matériel radio : 

    La station AM

    F6AAY

    • VFO type Clapp.
    • Emetteur avec 2 X 807 en parallèle.
    • Modulateur constitué d'un amplificateur Bouyer à transistor sortie en 8 Ohms suivi d'un étage de puissance avec  2 X P17 (conception F6HSB) alimenté en basse impédance.
    • Fréquencemètre Heathkit à tubes nixie.
    • Récepteur Emerson R-174 US Army.
    • Antenne filaire de 180 mètre couplée par transmatch.

     

    Voici le dossier du modulateur avec deux P17W en "Zéro Bias" réalisé par André F6HSB.

    Modulateur_F6HSB.pdf

     

    L'ensemble 144MHz AM de F8YG

    F3YG

    La station AM sur 144MHz

    F8YG, de la Roche Guyon, fabriquait et commercialisait, depuis les annes 1930, du matériel OM sous la marque SAREF. Les dernières publicités sur le REF datent des années 1970.

    Avec une QQE 03/12 au final, modulée plaque écran par une EL84, il était donné pour une puissance de 15 watts, son prix, hors VFO et alimentation était de 490 francs en 1967.

    Le récepteur est réalisé à partir des modules de F8CV, radioamateur dijonnais, bien connu entre autre pour son Grid Dip.

    L'émetteur a été reconstitué, entre autre grâce à F1AZA, qui m'a remis le VFO de son père F9TJ, autre radio radio amateur, aujourd'hui silent key, dont la gentillesse légendaire permit à beaucoup de jeunes d'accéder à l'émission d'amateur.

    station

    L'ensemble décamétrique de F8YG à droite

     

    Convertisseur MICS Radio

    Mics

    Le convertisseur MICS Radio

     

    Les antennes

    Long fil en « L » comprenant au départ de la station, une longueur de 53 mètres orientée Est-Ouest, puis, faisant un angle d’environ 70 degrés, une longueur de 123 mètres orientée Nord-Sud. La hauteur moyenne est de 10 mètres au-dessus du sol.

    F6AAY

    L’alimentation est faite par deux coaxiaux de 75 ohms en parallèle. Du côté antenne, ils arrivent dans une boîte de jonction remplie de paraffine afin d’éviter toute infiltration dans les gaines.

     

    F6AAY

     

    Le couplage, pour la bande des 80 mètres, avec l’émetteur OM made (deux 807 en //) ou le F8YG est fait par une boîte de couplage de type SA/9HJ, d’après l’ouvrage de F9HJ, les antennes bandes basses. 

    F6AAY

    F6AAY

     

    A noter que cette antenne s’accorde sans problème de 10 à 160 mètres, soit avec cette boîte de couplage, soit avec un transmatch.

     

     Divers

    Un très vielle ensemble télégraphie par fil de Ducretet. 

    Ducretet

    Magnifique et il marche avec les batteries à droite!

     


     

     

    Missions JEDBURHS

    Lors de la seconde Guerre Mondiale, différents matériel radio furent construit pour permettre aux Maquis de communiquer avec l’Angleterre. Les plus connus sont les valises de modèles divers. Cependant quelques appareils furent conçus pour des missions spécifiques. C’est le cas de l’appareil ci dessous :

    JED

    L’émetteur est constitué par la partie émission du WS 18 (ou 68) anglais, alimenté par une génératrice d’avion montée sur trépied. Le récepteur est le MCR 1 bien connu.

    Cet ensemble a été retrouvé dans une ferme du Charollais il y a une dizaine d’année, il a équipé l’équipe Jedburg « ALAN » parachutée le 13 août 1944 à Messey sur Grosne en Saône et Loire dont le radio était le sous-lieutenant Robert Clause alias Pembroke.

    SL Clause

    Il n’existe aujourd’hui que de très rares exemplaires de cet émetteur, dont la fabrication ne fût, vraisemblablement, faite que pour les missions JED.

     Les équipes Jedburg furent parachutées, après le débarquement, pour encadrer, instruire les maquis et coordonner leurs actions avec les armées alliées. Elles étaient, en général, composées de trois officiers, anglais américains et français.

     

    Voici quelques éléments sur les missions JEDBURHS.

    Le team Alan dont il est question quant à ce matériel, parachuté en Saône et Loire a descendu dans la région lyonnaise en passant par le Charollais, région ou se trouvait de nombreux Maquis. Il a sans doute été équipé d’un matériel plus pratique, de type valise, soit par parachutage soit par les maquis locaux, pour assurer ses transmissions et a alors caché son matériel dans une ferme.

    Il y a une dizaine d’année, la ferme ayant été vendue, le nouveau propriétaire a découvert ce matériel et me l’a remis.

    Le Tx porte une plaque sur laquelle est inscrite : Sender WS*A*MK1 - SER N°3546. Sur le tube sont inscrit les numéros ATS 25 – ZA 34 'équivalent de la 807 . La haute tension fournie par la génératrice est de 300 volts et le chauffage d’environ 6 volts ( Suivant le dynamisme de celui qui tourne la manivelle !)

    JED

     

    JED

     

    Le récepteur de type MCR1 est un des premiers modèles avec les étiquettes papier sur les blocs bobinages.

    Seuls deux sites citent ce matériel : Pages Radio, codes et soies et museeradiomili.com 

    Extraits :

    Les Jedburghs ont été crées pour armer, instruire et diriger les maquis. C'est une idée des Britanniques auxquels se sont joints les Américains. Les Français ont été sollicités et associés, tout comme d'autres pays occupés (la Belgique et la Hollande). Mais au final, c'est la France qui a fourni le plus d'effectifs.

    Le team Alan est parachuté depuis un Stirling du squadron 190 basé à Fairford le 13 août 1944 à 02h00 sur la DZ " Fouine" à Messey sur Grosne Saône et Loire.

    • Le comité de réception est dirigé par André Jarrot
    • Le chef est le capitaine (futur général ) Robert TOUSSAINT alias Ariège alias GAIRAUD
    • L’adjoint est captain britannique Stanley CANNICOT alias PEMBROKE qui sera blessé gravement le 23/09/44 à Magney d'Anigou
    • Le radio et le sous-lieutenant français Robert CLAUSE alias KRONER alias DE HEYSEN

     

    Ils sont accompagnés de 10 SAS de la mission Moses 3 (en fait il y avait 2 avions Stirling).

     

    Remerciements à Jean Louis Perquin et Bertrand Souquet pour les infos sur les JEDBURGHS et le Team ALAN

     

     


     

     

    La boîte de la grange, ou enquête autour d'un émetteur.

     

    Il y a trois ans, sur un gros déballage de brocante de notre région, mon attention fût attirée par un boîte en bois tout à fait quelconque. La curiosité du chineur étant là, je l'ouvre et découvre un curieux appareil, du moins pour le vendeur.

    Je questionne donc ce dernier qui me dit l'avoir trouvé dans la paille au fond d'une grange qu'il était chargé de nettoyer. Je n'ai malheureusement pas eu le réflexe de lui demander le lieu précis, la seule chose que je sache est que c'était dans la Loire.

     

    F6AAY

     

    La somme de 5 euros ravit le vendeur qui ne pensait pas qu'une caisse remplie de paille et de quelques éléments bizarres puisse intéresser qui que ce soit ! 

    Je m'étais bien entendu tout de suite aperçu qu'il s'agissait d'un émetteur. Bien que j'eu quelques idées sur cet appareil, il me restait à les confirmer. 

    Depuis quant cet émetteur était-il dans la paille, qui l'avait conservé sans aucune oxydation, pour quel usage avait-il été construit et par qui ? 

    Un examen de tous les éléments me confirma dans mon idée qu'il avait été fabriqué par un radioamateur avec du matériel d'avant la guerre. Les éléments proviennent pour partie de matériel militaire, de matériel radio amateur et de BCL.

    Sa conception fait qu'une fois la boîte fermée, rien ne laisse deviner son contenu, on remarque également beaucoup de système D montrant que le constructeur, manquant de certains matériaux a dû faire avec les moyens du bord.

     

    Le quartz, un LMT d'une longueur d'onde de 85 mètres va également dans l' hypothèse d'une construction de radioamateur. Les tubes sont une 6L6 et une 807.

    F6AAY

     

    F6AAY

     

    L'hypothèse formulée quant à cet émetteur est la suivante :

    Il a était construit pendant la guerre par un radio amateur, avec du matériel soustrait aux réquisitions allemandes. Sans doute était-il destiné à un réseau de résistance. Tout laisse à penser que le radio ayant disparu, ce poste est resté caché dans la grange jusqu'à ces dernières années.

    En effet il semble improbable que si son constructeur avait survécu à la guerre, il ne soit pas revenu chercher l'appareil, ne serait ce que pour en récupérer les composants très rares après la guerre. 

    Peut être des radioamateurs de la Loire pourraient-il aider à résoudre cette énigme :  trouver la trace d'un radioamateur Résistant, qui fût probablement  déporté ou exécuté par les Allemands.

    Contacter F5MAF f5maf@sfr.fr